Erik Nyindu

Fonction: 
Journaliste

Erik Nyindu, 42 ans, présente un beau parcours d’entrepreneur.  Licencié en philosophie, puis en communication, il est journaliste depuis près de 20 ans, en radio, sur Télé Bruxelles, puis à TV5.  Belgo-congolais dans l’âme, ses sujets de prédilection sont l’Afrique, son développement économique et ses rapports avec l’Europe.  Il n’est pas étonnant qu’il ait été recruté en 2007 par VOXAFRICA, chaîne de télévision dédiée à l’Afrique, diffusant à partir de Londres en anglais et en français.  Vif et charismatique, il en devient le rédacteur en chef et directeur de l’information. Il aurait pu se reposer sur ses lauriers.  Ce serait mal connaître le tempérament entrepreneurial qui sommeille en lui.  Lorsqu’en 2011, VOXAFRICA cherche à se développer « sur le continent » (entendez en Europe continentale), Erik Nyindu saute le Rubicon et monte sa propre boîte de production audiovisuelle et de régie.  Il aurait pu s’installer à Paris, Berlin ou Genève.  Il choisit résolument Bruxelles pour monter sa société, VOXMEDIA.  En quelques mois, il s’est fait sa place au soleil, à tel point que VOXAFRICA TV, qui est déjà « captable » par plus de 24 millions de foyers en Europe et en Afrique, sera, dès mi-septembre, diffusée sur Belgacom-TV ! La chaîne de télévision panafricaine étend ainsi son réseau de distribution en Belgique après avoir conquis les abonnés du bouquet Numéricable depuis janvier 2012. Telenet, VOO et les autres télé-distributeurs devraient suivre courant 2013. Quand un entrepreneur qui voit large, choisit d’établir son camp de base à Bruxelles, IZEO applaudit des deux mains !

Témoignage: 

En lançant ma société de télévision panafricaine à Bruxelles, je connaissais parfaitement mon produit.  Autre chose était de connaître l’environnement et le marché, après quelques années à Londres ! Pas de doute, sur ce point, IZEO et BECI m’ont donné un sérieux coup de pouce ! Accès à des  bureaux, réseau de relations, conseils personnels : ils m’ont déroulé le tapis rouge, et je leur en suis reconnaissant. J’identifie par ailleurs de nombreuses dimensions où l’aide d’une organisation d’indépendants comme IZEO est hyper-appréciable : aide pour construire un dossier d’accès au crédit, outils pour protéger la trésorerie face aux risques de mauvais payeurs, formations ou échanges d’expérience en gestion ou en vente, alarmes face à tous les changements de réglementation, protection de la personne face aux mauvais coups du sort, etc.  Mais surtout, pour moi qui ai connu la facilité de monter une société en Angleterre, j’en appelle à plus d’assistance en amont pour les créateurs d’entreprise, plus de simplicité pour les démarches, les aides et les subsides et une amélioration de l’environnement des affaires. Moyennant cela, Bruxelles a tous les atouts pour devenir un pôle d’attraction fort pour les entreprises internationales.