Eddy Merckx

Fonction: 
Créateur et révélateur de concepts innovants dans le monde de l’alimentation

Eddy Merckx est un entrepreneur étonnant !  Et pas seulement parce qu’il porte le même nom que son très célèbre arrière-cousin, champion cycliste éternel, qui est pour tous un beau modèle de volonté et de réussite !

Le jeune Eddy Merckx fera de cette référence une exigence de perfection !
Né en 1967, Eddy Merckx poursuit d’abord des études dans le domaine alimentaire et de la restauration.  A 23 ans, il crée sa première entreprise, un traiteur haut de gamme, qu’il fera grandir jusqu’à ce qu’elle compte plusieurs dizaine s de salariés.  Rien ne fait peur à ce patron audacieux, ni de servir les têtes couronnées, ni d’assumer des banquets de plusieurs milliers de couverts.  En 2007, il invente un concept merveilleux : une crème glacée non congelée dans sa boule de chocolat enveloppée d’une porcelaine de sucre !  Une vraie découverte gustative et esthétique.   Surréaliste !  Le produit ACUBE était né.  Il se vend aujourd’hui dans le monde entier !  Voyez www.a3acube.com !  Jamais au repos, Eddy Merckx, après une mission chez le traiteur Loriers (l’un des meilleurs d’Europe),  lance alors le restaurant Kwint au Mont des Arts à Bruxelles.  De nouveau, la surprise est au rendez-vous.  Et le succès aussi.  De fil en aiguilles, Eddy Merckx s’est imposé dans le monde de la gastronomie belge comme un véritable révélateur de potentialité ! Avec un esprit d’entreprise intact et contagieux !   
 

 

Témoignage: 

Mon expérience personnelle, et tant de rencontres de créateurs d’entreprise, dans tous les domaines, m’ont appris qu’en Belgique nous ne manquons ni de talent, ni d’audace ni de créativité ! C’est notre hémisphère droit collectif, celui de l’intuition et du sens artistique ! Parfois surréaliste, d’ailleurs !
Cela est nécessaire, mais pas suffisant : il nous faut aussi un hémisphère gauche collectif comme individuel, le siège de la rationalité   Si un nouvel entrepreneur veut construire une entreprise durable, il doit aussi adopter des méthodes de gestion strictes et éprouvées. Cela s’apprend.
Il faut pour cela que le nouvel entrepreneur n’arrête jamais de se former et d’apprendre, et qu’il soit ouvert aux conseils extérieurs !  Le cycle gagnant d’une nouvelle entreprise est toujours le même : bien définir ou comprendre la finalité du projet, développer des méthodes et des outils qui produisent vite et bien des produits ou services standardisés mais de haute qualité, planifier et contrôler.  C’est vrai pour Apple comme pour le jeune entrepreneur qui se lance.
C’est là qu’à mes yeux IZEO peut apporter énormément aux entrepreneurs : en communiquant dans un langage simple et clair, en les accompagnant à chaque étape, en les aidant à créer leur réseau ! Mais aussi en les défendant et en les protégeant !
Car un monde sans entrepreneurs serait un monde…congelé !