Prime de rentrée scolaire : les familles se serrent la ceinture pour la deuxième année consécutive

Categorie: 
Informations socio-juridiques

2,7 millions d’enfants recevront ce vendredi 8 août une prime de rentrée scolaire moins élevée. Les mesures budgétaires prises par le gouvernement fédéral l’an dernier, réduisent à nouveau la prime de rentrée scolaire annuelle de 15% supplémentaires cette année. En 2 ans, la prime se voit donc réduite de 30%, soit une économie qui rapportera 38 millions d’euros à l’Etat.

En même temps que leur prime de rentrée scolaire, les indépendants recevront ce vendredi également pour la première fois le même montant d’allocations familiales que les salariés.

La prime de rentrée scolaire, un coup de pouce utile

Le début de la nouvelle année scolaire met chaque année le budget des parents à l’épreuve. Les frais liés à l’inscription et à  l’achat de nouveau matériel scolaire et de vêtements atteignent leur sommet au début de l’année scolaire : de 300 euros pour un bambin à 2 000 euros pour les étudiants de l’enseignement supérieur. Une moyenne dans notre pays de 800 euros par enfant, qui plombe lourdement le budget familial.

Afin de soulager ces coûts et de soutenir le pouvoir d’achat des familles pendant cette période, les allocations familiales donnent depuis 2006 un petit coup de pouce. « Chaque enfant âgé de 0 à 24 ans qui a droit à des allocations familiales pour le mois de juillet reçoit début août une prime annuelle, également appelée prime de rentrée scolaire », indique Marc Ertveldt, expert auprès de la Caisse d’allocations familiales Partena. « Le montant est par ailleurs identique, que les parents soient salariés, indépendants ou fonctionnaires. »

Diminution de la prime de rentrée scolaire : 15 % + 15 % = 30 %

Initialement, seuls les enfants âgés de 6 à 17 ans avaient droit à la prime de rentrée scolaire. Elle a été élargie en 2008 aux étudiants jusqu’à 24 ans et en 2009 aux tout-petits. Les montants de la prime ont également été progressivement augmentés. Depuis l’année passée, la tendance est inversée puisque, mesures d’économies obligent, la prime de rentrée scolaire a été diminuée de 15 % en 2013 et de 15 % supplémentaires en 2014. Soit une diminution de 30 % en 2 ans, ce qui correspond à une économie de 38 millions d’euros en l’espace de 2 ans (21 millions en 2013 et 17 millions en 2014).

La diminution ne s’applique cependant pas à 1 famille sur 5 qui bénéficie d’allocations familiales majorées (parent isolé, pension, chômage, maladie, accident du travail, orphelins et enfants atteints d’un handicap). Le montant intégral est maintenu dans ce cas. La mesure d’économie a donc un caractère social car les familles dont les revenus sont limités sont également les plus vulnérables.

Bon à savoir : depuis le 1er juillet 2014, les revenus du ménage autorisés pour percevoir un supplément d’allocations familiales (monoparental, pension, chômage, maladie et accident) ont été augmentés à 2309,58 EUR brut par mois pour un parent isolé et à 2385,65 EUR brut par mois pour un ménage.

Pour bénéficier de la prime de rentrée scolaire, les parents ne doivent rien faire. « La seule condition est d’avoir droit aux allocations familiales en juillet 2014, il faut donc que l’enfant soit né au plus tard le 30 juin. La prime est automatiquement versée avec les allocations familiales du mois de juillet. Ce paiement sera versé le 8 août », déclare la Caisse d’allocations familiales Partena.

PRIME DE RENTRÉE SCOLAIRE EN 2014

Allocations familiales ordinaires

En 2014, votre enfant est âgé de

0 à 5 ans
(= né entre le 01/01/2009 et le 30/06/2014)

6 à 11 ans
(= né entre le 01/01/2003 et le 31/12/2008)

12 à 17 ans
(= né entre le 01/01/1997 et le 31/12/2002)

18 à 24 ans
(= né entre le 01/07/1989 et le 31/12/1996)

20,00 EUR

(au lieu de 22,00 EUR)

43,00 EUR

(au lieu de 50,00 EUR)

60,00 EUR

(au lieu de 70,00 EUR)

80,00 EUR

(au lieu de 95,00 EUR)

Allocations familiales majorées
(= parent isolé, pension, chômage, maladie, accident du travail, orphelins et enfants atteints d’un handicap)

En 2014, votre enfant est âgé de

0 à 5 ans
(= né entre le 01/01/2009 et le 30/06/2014)

6 à 11 ans
(= né entre le 01/01/2003 et le 31/12/2008)

12 à 17 ans
(= né entre le 01/01/1997 et le 31/12/2002)

18 à 24 ans
(= né entre le 01/07/1989 et le 31/12/1996)

27,60 EUR

58,59 EUR

82,02 EUR

110,42 EUR

 

Depuis le 1er juillet 2014, les entités fédérées ont repris la compétence des allocations familiales de l’autorité fédérale. Elles décideront dans le futur elles-mêmes de la réglementation et du paiement des allocations familiales, et donc également de la prime de rentrée scolaire (ou supplément d’âge annuel), pour leur région ou communauté.

Les mêmes allocations familiales pour indépendants et salariés

Les différents systèmes d’allocations familiales en vigueur (salariés, indépendants et fonctionnaires) ont été harmonisés au 1er juillet. Concrètement, les règles et les montants qui s’appliquent aux salariés sont dorénavant aussi d’application pour les indépendants. Le paiement des allocations familiales pour les travailleurs indépendants est repris par la caisse d’allocations familiales du même groupe social que la caisse d’assurances sociales à laquelle l’indépendant est affilié. Le transfert se fait automatiquement et sans intervention de la part de l’indépendant.

Grâce à l’harmonisation des montants, maintenant identiques pour les salariés et les indépendants, la majorité des indépendants recevra fin de la semaine un peu plus d’argent:  5,85 EUR (allocations familiales ordinaires) ou 26,91 EUR (allocations familiales majorées) de plus par mois. De plus, l’enfant unique ou l’enfant le plus jeune d’un travailleur indépendant bénéficie dorénavant d’un supplément d’âge. Ce supplément varie entre 15,73 EUR et 60,93 EUR par mois, selon l’âge et le rang de l’enfant.

1 indépendant sur 8 verra toutefois diminuer ses allocations familiales de 9,78 EUR à  19,44 EUR par mois. Il s’agit des familles qui bénéficient du taux ordinaire, composées de plusieurs enfants et dont l’enfant le plus jeune a moins de 6 ans. Quand cet enfant atteindra l’âge de 6 ans, son supplément d’âge compensera la perte.

À propos de Partena

Partena est un prestataire de services RH qui met résolument l’accent sur l’entreprenariat. Nous accompagnons et soutenons les dirigeants d’entreprises et les responsables RH tout au long de leur vie professionnelle. Nous proposons des services en rapport avec la création d’entreprise, le statut social des indépendants, la gestion de la paie et du personnel ainsi que de ses allocations familiales, le contrôle médical de l’absentéisme, les formations et les séminaires.

31.500 employeurs et 15.000 indépendants font confiance à la caisse d’allocations familiales Partena pour assurer le paiement ponctuel des allocations familiales à leurs 170.000 collaborateurs et familles. Nous soutenons ainsi 330.000 enfants dans la construction de leur avenir.

Depuis le 31 mai 2012, Partena et HDP forment le pôle entreprises et entrepreneurs du groupe Partena, où 1 450 collaborateurs sont au service de plus de 200 000 entreprises et indépendants.

 

Plus d’informations sur www.partena.be  – www.hdp.be .

Contacts presse
Partena
Marc Ertveldt

Tél : 02/549 31 65
Email : mertveldt@partena.be
http://www.kids.partena.be