Nouvelles mesures pour l’HORECA. Trop peu, trop tard. IZEO tire la sonnette d’alarme !

Categorie: 
Prises de position d’IZEO

Aujourd’hui en Belgique, des centaines de restaurants et des milliers d’emplois sont directement menacés. IZEO réagit.

Le gouvernement fédéral nous annonce des mesures concernant les travailleurs occasionnels (à partir du 1er octobre 2013) et une nouvelle réduction des cotisations ONSS (à partir du 1er janvier 2014) pour le secteur HORECA.  Ces mesures sont supposées adoucir les conséquences dramatiques de la prochaine introduction de la « boîte noire » dans le secteur (volontairement à partir du 1er janvier 2014 et, en principe, obligatoirement à partir du 1er janvier 2015).  Tout cela est fort beau… mais absolument insuffisant !

En tant que mouvement patronal intersectoriel, IZEO s’inquiète de l’insuffisance de ces mesures « compensatoires », qui ne neutraliseront absolument pas les effets de la boîte noire.  « La black box, telle qu’envisagée aujourd’hui, sera coûteuse et néfaste. Les compensations actuelles sont largement insuffisantes. 500 euros par mois de réduction de charges ONSS applicables uniquement aux 5 premiers travailleurs, c’est de la fumisterie », s’insurge Miguel Van Keirsbilck, secrétaire général d’IZEO, mouvement d’indépendants et de patrons de PME. « Ceux qui ont négocié et décidé ces mesures connaissent-ils vraiment le secteur ?  Une étude de la  Solvay Business School démontre que l’introduction de la boîte noire dans le secteur HORECA entraînera 14.500 pertes d’emploi et autant de nouveaux chômeurs !  Est-ce vraiment ce que nous voulons ?  En ce qui nous concerne, la réponse est NON », poursuit Miguel Van Keirsbilck.

Considérant la valeur ajoutée colossale du secteur des HORECA en Belgique, ainsi que les emplois créés par ces restaurants de qualité, IZEO en appelle donc à une révision radicale de la voie empruntée par le gouvernement pour le secteur, sous peine de condamner des dizaines de restaurants à mettre la clé sous le paillasson, avec les pertes de valeur et d’emploi que cela entraînerait.

Pour en savoir plus, découvrez dans l’article suivant de Partena HR le détail des mesures actuelles.

Miguel Van Keirsbilck
Secrétaire Général IZEO